La vie brève |

930. Moments…

mardi 14 mai 2019
Des moments comme ça, où tu te dis qu’il vaut mieux attendre…

Et c’est à cet endroit précis, à marée montante, dans le parfum des eucalyptus dorés que Georges apprit que les neutrinos étaient arrivés soixante nanosecondes avant les protons, en violant les équations.
Du coup, le café eût un autre goût, les relevés bancaires mêmes, perdirent leur peu de consistance.
La Réalité dévaluée s’effilocha, la terrasse se mit à osciller puis à flotter en clapotant.
Georges dériva en pleine Relativité généralisée, au fond assez tranquille.

5 commentaires sur “930. Moments…”

  1. Jean Perrot dit :

    Tranquille ?
    pas vraiment…

  2. yro dit :

    Merci pour cette image très émouvante. Fernão de Magalhães – alias Fernand de Magellan – ne savait pas alors, en dégustant son café matinal devant l’océan, qu’il allait l’année suivante partir pour boucler (par erreur) le premier tour de notre planète sous une pluie battante de milliards de neutrinos frénétiques. Mystères de la réincarnation?

  3. Chaboud dit :

    Intranquille, dirait un compatriote de Fernao.
    Jack

  4. Daniel Trouillot dit :

    Il importe modérément que la théorie de la relativité et la théorie quantique ne soient pas encore unifiées, puisque le parfum des eucalyptus nous prouve que cela est possible. Nous patienterons en dégustant un café dans le petit matin et en admirant les beautés de l’Univers (si tant est qu’il n’y en ait qu’un !).

  5. Catherine dit :

    Le plus important, c’ est le parfum des choses d’ ici bas..

Laisser une réponse