La vie brève |

575. A heure fixe…

mardi 11 octobre 2011

Elle passait à heure fixe en toute saison, comme ce philosophe allemand et péripatéticien qui commençait sa quotidienne promenade à 16h45.
Nous l’attendions, si la météo le permettait, toujours  au même endroit. Nous, les blasés, les revenus-de-tout, les retraités, les turfistes, les garçons bouchers, les tire-au-flanc, les rêveurs, nous étions tous là pour ce miracle: son Passage…. ça durait bien quelques secondes, mais je t’assure qu’après,Nathanaël, nous repartions l’âme jubilante, avec des poèmes en tête ou des dessins, d’autres fredonnaient…
Jusqu’à ce jour d’octobre où nous l’attendîmes en vain, mais aucun de nous n’en voulut savoir la raison…

Mots-clefs : , , ,

Un commentaire sur “575. A heure fixe…”

  1. Kotwica dit :

    Expectationis felicitas!

Laisser une réponse