La vie brève |

556. L’aubade

mardi 28 juin 2011

Je l’ai connu chez Georges, avant la rénovation. Il venait jouer une aubade aux clients, il gagnait ainsi son café et un de ces sublimes croissants « spécialité maison ». Puis il nous dévidait ses histoires, qu’il était arménien ou tcherkesse ou turkmène, il était resté là, après le reflux des grandes migrations, qu’il avait connu Gurjieff , qu’il était l’un de ses musiciens quand le mage, au Prieuré, faisait danser. La tournée en Amérique, la Grande Vie, mais il le quitte pour deux jumelles mormones et se convertit. La Route avec un orchestre country, il devient apiculteur, sourcier…
Ses souvenirs ne raccordaient pas, on s’en fichait, c’était déjà midi, on lui payait son repas, boisson comprise.

Mots-clefs : , , , , ,

Un commentaire sur “556. L’aubade”

  1. Kotwica dit :

    556 – Felix Danielus! Homo symphoniacus eum occentat…

Laisser une réponse