La vie brève |

1007. Léon

mardi 7 juillet 2020
Il était devenu si insupportable qu’on dut lui interdire la maison une fois pour toutes.
Outre ses fientes répandues dans les lieux les plus invraisemblables, son attirance goulue pour le clinquant et le bling-bling, son priapisme exacerbé, son caractère belliqueux, il n’acceptait aucune remarque, même légère…
Dans ces moments, il se rengorgeait, magnifique d’arrogance, de défi et de prétention, du coup, on cédait, sidéré, ébloui….
Et ça, je ne veux plus, Léon, il est trop fort!

2 commentaires sur “1007. Léon”

  1. Daniel Trouillo dit :

    Les cousins de Léon sont légion !
    On les rencontre partout. Il y en a même dans le clergé ! On en trouve un assez grand nombre dans le monde des affaires ou de la politique mais on peut aussi en dénicher chez les sous-sous-sous-chefs de quelque chose !
    Ils sont bien entendu insupportables, mais tellement prévisibles.

  2. Le cri « Léon » a enchanté mon enfance. Notre coq Georges, aussi macho et tonitruant , coqueriquait de façon moins amusante. Ses fanfaronnades ne l’ont pas préservé desz crocs de Goupil!

Laisser une réponse