La vie brève |

998. La Vie duraille

vendredi 12 juin 2020
Georges recouvrit la foi la retraite venue. Employé ( à la SNCF) exemplaire, il devint mystique à plein temps. Il hantait les quais, attendant son heure. Elle vint, gare de Lyon à 8 heures 47.
Il partit sans bagages dans un TGV bleu ciel.
Sa retraite lui est virée dans des villes aux noms poétiques et colorés.
Son ami, un ancien collègue, veuf depuis peu, pique à ces endroits des petits drapeaux sur une carte du monde qui prend toute la table de sa salle à manger.
Ainsi va la vie…

3 commentaires sur “998. La Vie duraille”

  1. Chaboud Jack dit :

    Le coauteur de « Quai des bulles » apprécie. Parmi les cités évoqués, sans doute : Yuma, Gun hill, Saint(e) Adèle…
    Jack

  2. Antoine Thibouméry dit :

    Cher Daniel,

    La vie brève va franchir le cap des 1000… Est-ce avec ce n°998 dont le titre est « la Vie duraille » un avant goût ?

  3. Janine Teisson dit :

    Parfois elle déraille, la vie… C’est bon d’être employé à la SNCF.
    Salut amical

Laisser une réponse