La vie brève |

957. L’esprit et les ombres

lundi 24 février 2020
Les lieux l’inspirant, « ces lieux où souffle l’esprit, qui tirent l’âme de sa léthargie », selon le vieux poète qui fut, aux dires de Malraux:  » caporal en politique et général en littérature », Georges s’était remis à la « Vie Brève » avec ardeur.

Dans ses dessins, les ombres et les hachures se portaient à gauche, selon le soleil levant, c’était un vieux postulat des débuts, commode, devenu signature. 

3 commentaires sur “957. L’esprit et les ombres”

  1. yro dit :

    Levant à main droite… Donc Georges. regarde le septentrion.

  2. yro dit :

    Mais le Georges dessinant dessiné lui serait plutôt tourné vers le midi…

  3. Daniel Trouillot dit :

    Une citation de Maurice Barrès ! Daniel me surprendra toujours…
    Ceci dit, ce n’est pas parce que Hitler dit que la Terre est ronde qu’il faut dire le contraire !

Laisser une réponse