La vie brève |

661. le chant de la pluie.

mercredi 6 mars 2013

La petite mousson avait débuté ce matin. Les gouttes cinglaient le toit de chaume de bambous et de palmes. L’eau dégoulinait de partout. nous pataugions pieds-nus dans les flaques tièdes et clapotantes avec jubilation.
Georges s’était accroupi contre la balustrade, attentif et souriant, il déchiffrait le chant de la pluie.
Le soir, il y eu un répit, nous étions dans un bain de touffeur poisseuse. Une mare s’était formée au bas des marches où déjà grouillait une vie sombre. Nous n’allumâmes pas les falots car la pluie avait repris doucement.

2 commentaires sur “661. le chant de la pluie.”

  1. kotwica dit :

    Daniele care, poeta es!

  2. Yro dit :

    les odeurs y sont.

Laisser une réponse