La vie brève |

640. Des fontaines affables…

mercredi 10 octobre 2012

Là-bas, des fontaines, chaque place, chaque mail, chaque cour ou recoin a la sienne.
On s’y rafraîchit vers quatorze heures, les enfants éclaboussent les gardes civils, les oiseaux picorent quelques gouttes, des boeufs fauves y trempent leurs fanons.
Elles sont surmontées de lansquenets pimpants, de plantigrades héraldiques et boursouflés, d’hermaphrodites timides et empruntés, d’obscurs prédicateurs barbus et énervés.
Des sentences gothiques célèbrent les donateurs, l’air du temps, les causes héroïques oubliées.On a récuré la mousse et les lichens, rejointé les pierres et brossé les margelles.

En entendant l’eau clapoter, Georges dodeline de la tête, il songe vaguement aux caravelles.

Mots-clefs : , , ,

Un commentaire sur “640. Des fontaines affables…”

  1. kotwica dit :

    Juventatis fontes… Ubi est Mus Presbyter?

Laisser une réponse