La vie brève |

633. Stalker

mardi 31 juillet 2012

Il avait beaucoup plu la veille, la nuit surtout.
Comme dans le « Stalker » de Tarkowski, Georges exerçait ses dons sur de grosses limaces rouges (Arion rufus) prélevées le matin même dans le jardin.
Plus tard, il  apprit qu’elles avaient le vestibule postérieur très gros, un pénis plus court et un canal déférent moins grêle qu’ Arion ater dite « Loche noire », ce qu’il avait toujours soupçonné.

Mots-clefs : , , , , , , ,

Un commentaire sur “633. Stalker”

  1. kotwica dit :

    Quid dicere de rubicundae limacis parva quequeta, nisi natura profecto iniqua est ?

Laisser une réponse