La vie brève |

626. Vers la Carrière…

samedi 16 juin 2012


Georges dit:  » Il y a Moby Dick et Fukushima, la colère du Magma et la vengeance de la Mer, la fureur et l’effroi »
Georges parlait comme ça, avec des mots qu’il entrechoquait comme des silex; avec les images, c’était plus insidieux, les chocs étaient plus mous, mais c’était la même chose…
Ils étaient montés à la Carrière, on en avait bouché les issues à l’explosif l’année de la faillite.
Qui construisait  maintenant des cathédrales?
Il y avait encore de beaux blocs de calcaire oolithique avec des fossiles en creux.
De là, montait le râle douloureux de la Mer, celle du Lutétien avec ses nautiles violets, ses astartidés mauves, et dans les eaux tièdes,  les lamantins bleus fuyant d’inquiétants requins géants….

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Un commentaire sur “626. Vers la Carrière…”

  1. kotwica dit :

    Cur lapides e terra excidere? Mondus campum futat!

Laisser une réponse