La vie brève |

613. En attendant…

vendredi 27 avril 2012

« Qu’ils abaissent encore la note » dit le portugais, et Sébastien, le Roi caché, sortira de sa caverne, il châtiera les Banksters, terrorisera le Marché, pulvérisera la Dette infâme et rétablira la Divine Croissance. Moi, dit l’autre, j’entend la montagne se fendre et l’Empereur Frédéric Barberousse venir au galop écraser la Vermine technocratique libréchangiste…
Peut-être bien, dit Georges, en attendant, c’est ma tournée…

Mots-clefs : , , , , ,

2 commentaires sur “613. En attendant…”

  1. yro dit :

    Georges préfère les canons de comptoir aux canons de l’histoire. Moi aussi. Ils ont d’ailleurs gagné plus de guerre – je veux dire de paix (à commencer par la paix des ménages).

  2. kotwica dit :

    « Bene mihi, vobis! », dixit Georgius, et candidatis propinavit.

Laisser une réponse