La vie brève |

563. La sieste

lundi 1 août 2011


Pendant sa sieste, Georges pratiquait « le Regard du haut », une ancienne technique des sages de l’Antiquité.
De Sirius et d’au delà, les conflits de territoires, les conquêtes devenaient dérisoires, les ambitions risibles.
On avait grande pitié pour cette planête, l’envie prenait de la couver, de la consoler d’avoir, par hasard et nécessité, créé pareille engeance …
Georges, parfois, s’attardait là-haut, alors son âme s’engourdissait, il lui semblait même qu’elle se dissolvait, cela durait de longues années ou quelques minutes, il avait du mal à la rassembler.
C’était un dimanche dans le jardin, les cygnes sauvages de l’étang proche passèrent au-dessus de lui, très bas, en ahanant…

Mots-clefs : , , ,

2 commentaires sur “563. La sieste”

  1. yro dit :

    « Sirius » ou Quichotte, Pégase ou Rossinante? le dos contre la terre, le vol du cygne cacha soudain le ciel bleu, comme un ouragan…

  2. Kotwica dit :

    Siestam homines ingeniosos facere semper cogitavi.

Laisser une réponse