La vie brève |

517.Déclinaisons latines

dimanche 12 décembre 2010

Les leçons du père Tirésias, jésuite aveugle, avaient bien profité à la petite Lucrèce,  elle usait du latin pour dissimuler sous une politesse exquise ses penchants les plus retors. Son art de l’intrigue et du mensonge, son amoralisme inné, ses connaissances botaniques et chymiques l’ont promu à de hautes destinées…
Elle se revoit, petite fille, Via Montebello, la leçon est terminée, les déclinaisons s’envolent par la fenêtre, l’air embaume l’encens et la fleur d’oranger, le sang de San Gennaro a bien bouillonné, soulagés, les oiseaux piaillent…
Tirésias boit un coup, c’est son Moment prophétique, il dit: « petite Lucrèce sera Papesse »…
Ainsi fût-il.

Mots-clefs : , , , , , ,

Les commentaires sont fermés.