La vie brève |

516. les carillons

mardi 7 décembre 2010

Les carillons de la vieille ville s’étaient mis à sonner, c’était une belle matinée froide avec une lumière dure qui accusait les contrastes, fouillait les détails, pénétrait au coeur des choses. les clochers encore engivrés étincelaient là-bas…
Dans le jardin en terrasses qui descendait jusqu’au fleuve roux, Georges se souvint qu’un même matin, dans la même lumière d’hiver, elle était venue à ce rendez-vous. Elle parlait une langue étrange et de la buée flottait au dessus de ses paroles…
Le bassin était gelé, le petit garçon cassait la glace avec une grosse pierre, il avait déjà perdu l’une de ses moufles.

Les commentaires sont fermés.