La vie brève |

436. La jota…

mercredi 23 septembre 2009

Les jours où on était fauché, on allait traîner sur la plage, il y avait toujours quelque chose à voir, à écouter ou à partager…

Des sardines et  les calamars grillaient au feu de bois d’épaves, les coques et les couteaux, on les laissait cuire dans les braises…

Dans l’oreille, j’ai encore la «jota de Pancho» qui nous servit bien plus tard  et dans d’autres circonstances, de ralliement…

Et cette fille, la «Démone de la playa» qui est devenue mormone ou adventiste du 7ème jour… c’est Georges qui m’a raconté ça…

Les commentaires sont fermés.