La vie brève |

435. Jeu de paume

dimanche 20 septembre 2009

Celui que j’ai connu séduisait les jeunes filles en leur lisant les lignes de la main. Ah, les doigts fuselés et diaphanes, les puérils, les boudinés, les ongles nacrés ou incarnats! Il parcourait la ligne de Vie par pressions délicates, s’attardait sur le mont de Vénus, contournait celui d’Apollon, musait sur la ligne de Coeur…Il prédisait des amours tourmentés, des naufrages exemplaires, des rencontres prochaines…

Dolorès fut bouleversée, il l’épousa avec son patrimoine, son caractère ombrageux et ses soeurs nymphomanes. L’infarctus survint, qui le sauva de ce cauchemar…

Les commentaires sont fermés.