La vie brève |

372. Signe des temps

vendredi 24 avril 2009

Georges ouvrit boutique d’aphorismes dans la partie haute et ensoleillée de la rue du Boustrophédon, il y installa trois tables, quelques sièges afin que les lecteurs puissent méditer. Les clients lisaient, savouraient, ruminaient mais n’achetaient pas…

Sa fortune lui permit de tenir deux années d’échanges et de jubilation…

A sa place, s’installèrent successivement un institut de liposuccion, un sushi-express, et une boutique de téléphones mobiles…

Les commentaires sont fermés.