La vie brève |

316. L’enchanteur

dimanche 15 février 2009

Georgio avait installé ses pénates juste après la guerre au “château des chats”, un palais baroque en ruines qu’il avait retapé ici et là aux cours des années, freinant les désastres du temps… La population féline y était à peu près constante et occupait tous les recoins, les niches, les saillies, les caves… les chats se baladaient  sur les balustrades, dormaient sur les marches, au soleil de ce printemps naissant…

Le bandonéon les rassemblait pour le repas, puis Emilia se mettait à l’harmonium et chantait de vieux cantiques usés, sa voix était soyeuse et caressante…

Les commentaires sont fermés.