La vie brève |

315. Amor Fati

samedi 14 février 2009

De retour de migration, Albert tomba malade… Un refroidissement du à une dépression au dessus de la Sicile, un reste de grippe aviaire ou la fatigue des vents contraires… La maladie resserra leurs liens, il dut promettre de ne jamais repartir, ce temps était fini.

Berthe fut admirable de délicatesse et d’abnégation, tandis qu’elle le soignait il lui raconta les alizés, les aurores, le chant des dunes, les mirages avec tant d’emphase et d’ardeur que ce fut elle quand il fut guéri, qui s’envola là-bas…

Les commentaires sont fermés.