La vie brève |

304. A la loyale…

mardi 3 février 2009

Ce genre de match se terminait parfois fort mal, les règles étant floues, les joueurs les interprétaient à leur façon, le public s’en mêlait en des pugilats débridés…

Les bookmakers tenaient les paris, les gains étaient rares, on s’en consolait en mangeant ces fameuses petites saucisses piquantes enrobées dans des crêpes chaudes que des tsiganes cuisaient sur des anciennes roulantes militaires…

Les commentaires sont fermés.