La vie brève |

254. Les belles bacchantes…

samedi 6 décembre 2008

Ils sont descendus sur la ville, la banlieue en délire, conduit par le Dieu de nulle-part, l’Errant fou… Au son des flûtes, des sistres, des cymbales, criant, dansant, le cortège des boucs, des ménades déchaînées, des silènes ventrus, des bacchantes en transes,  des ânes membrus et des léopards, envahit les rues…

Qui n’est pas rentré à temps est happé par la folie…

Tandis que dans les caves humides et sombres débute la fermentation des moûts et des sucs, la lente digestion de la terre…

Les commentaires sont fermés.