La vie brève |

230. une carrière…

mercredi 12 novembre 2008

Tout jeune, il écrivait des lettres anonymes à ses parents pour se venger, il avait découvert le pouvoir des mots…Adolescent, c’est aux jeunes délurées qui l’avaient éconduit, qu’il destinait ses missives empoisonnées…il élimina aussi assez vicieusement quelques concurents, en vain (trop d’acnée!).

Plus tard, il devint nègre et écrivit des romans, essais, plagiats, des critiques venimeuses ou grossièrement louangeuses sous le nom d’autres écrivains.

Vers la soixantaine, sous un pseudo, il se fit un nom en racontant sa carrière de prète-stylo….Des impostures furent révélées et des outres dégonflées…

Mais quand il révéla son patronyme, on ne le crut pas !

Il se mis à boire ses droits d’auteur, et finit aux alcooliques anonymes…

Les commentaires sont fermés.