La vie brève |

229. “Gueules cassées”

mardi 11 novembre 2008

A coté du métro, il y avait encore une guérite de la “Loterie nationale”, juste avant de traverser l’avenue pour aller à la communale, on jetait un oeil furtif à l’intérieur pour voir la “gueule cassée”, l’invalide aux yeux caves et à la bouche béante qui vendait des billets…

Il marmonnait d’une voix grêle des paroles incompréhensibles… on nous avait raconté que le gaz moutarde (?) et le phosphore l’avaient brûlé …On avait notre compte d’horreur pour la journée… le soir, on empruntait un autre chemin…

Un matin, le trottoir fut vide, la “gueule cassée” dans sa guérite était partie pour son dernier voyage…

Les commentaires sont fermés.