La vie brève |

108. La paix de Junon

jeudi 29 mai 2008

C’est ridicule, cet animal n’avait nullement l’intention de vous offenser, le voici repentant, à vos pieds…

Il a été maladroit, ses paroles ont dépassé sa pensée….

Mais votre froideur à son égard, ce ton hautain, cette façon de monter sur vos ergots….

Allons, venez mes petits, venez tous deux manger dans ma main…

Les commentaires sont fermés.