La vie brève |

1012. A l’aube…

samedi 16 janvier 2021
C’était l’aube du dernier jour et du dernier voyage. Nous devions nous quitter. Celui-ci continuerait sa route vers Compostelle, Georges remonterait vers le Nord des brumes où l’attendaient les compagnons qui l’avaient mandaté, cet autre se dirigerait vers l’Orient où l’on étudie les vieux Livres, l’Aveugle irait au hasard des aides et des rencontres, il raconterait notre histoire en inventant d’autres chapitres, des étrangers le suivraient, avides de contes et de rêves.
Georges lisait ses désirs dans les flammes et les braises, certains déchiffraient les ombres mouvantes sur les murs. L’aube pointait, Grégoire était sorti, l’air du dehors a fait vaciller les dernières flammes.
Quelqu’un a dit: « c’est l’heure, il est temps! « …

2 commentaires sur “1012. A l’aube…”

  1. Daniel Trouillot dit :

    Ils vont se « Au revoir » et ils pensent « Adieu ». Instant présent où l’on n’est pas encore parti et où l’on est plus tout à fait là. J’aime beaucoup le dessin et le texte qui se correspondent si bien.

  2. Chaboud dit :

    Et il leur fut impossible de partir.
    D’après « L’ange exterminateur » de Bunuel.

    Jack

Laisser une réponse