La vie brève |

635. Canicule

samedi 18 août 2012


L’inspiration s’était tarie sous l’effet de la canicule, Georges siesta.

Dans son rêve, des cicindèles aux élytres turquoise s’accouplaient à des cétoines dorées, tandis que des typhoeus fiévreux démandibulaient des carabes diaphanes.

C’était un carnaval boschien de chimères de carapaces, d’antennes, de pinces, d’ocelles, de rostres, qui s’engendraient et se combinaient, célébrant  la prodigalité infinie de la Vie.

L’exemplaire des  » Chasses subtiles » d’Ernst Junger, écorné d’avoir été tant lu et relu, gisait à terre, ouvert page 177.

Mots-clefs : , , , , ,

Un commentaire sur “635. Canicule”

  1. kotwica dit :

    Canicula, apud Georgium, immanem mentis micmacum provocat.

Laisser une réponse