La vie brève |

587. le trou noir

mercredi 21 décembre 2011

Gelée blanche, ce matin. La grande Authrabute rose gît au sol.
Du grenier, maintenant que les herbes sont rases, on discerne le trou noir au fond du jardin, entre le compost et le carré des digitales et des roses trémières, fanées elles aussi.
Des traces de pattes y conduisent : une fouine ou un haret trop curieux certainement avalé, des nuages passant trop bas y furent attirés hier, les derniers corbeaux l’évitent…
Je ne m’en approche pas, ma mémoire flottante pourrait bien être aspirée.

Mots-clefs : , ,

Un commentaire sur “587. le trou noir”

  1. Kotwica dit :

    Oremus! Rosea althrabuta cecidit. De profundis!

Laisser une réponse