La vie brève |

457. Les derniers tatous

jeudi 29 octobre 2009

J’étais là quand ils sont revenus, les tatous, très en avance sur la saison, ça m’a troublé…

Je les ai tous reconnus: Celui-ci à l’allure nonchalante, c’est Marcuse, celui-là qui ondule en roulant des mécaniques, Pélléas, les grognements plaintifs, Nicomèdas, la carapace qui crisse, Horace et Léon et Protagos et les autres… Ils sont passés devant nous, ils nous ont regardé de leurs yeux mauves infiniment tristes.

Mais pouvais-je prévoir qu’au bout de leur marche, ils se jetteraient comme des lemmings dans le couchant et qu’ils seraient les derniers des tatous?

Les commentaires sont fermés.