La vie brève |

445. Condottiere…

samedi 10 octobre 2009

Autrefois séducteur avisé aux techniques imparables, lecteur de Clausewitz dans le texte et de Sun-Zu en traduction. Mais cette fois-ci, tout tournait en eau de boudin… Ses stratégies échouaient piteusement…

Il avait  affaire à une Vouivre, une magicienne qui le mystifiait de ses tours, et ce faux-bond était son dernier trait. Il en fut dépité mais aussi soulagé.

A sa montre, il était tard, il avait vieilli et pas encore soupé… ce qu’il fît…

Les commentaires sont fermés.