La vie brève |

439. Tu causes, tu causes…

dimanche 27 septembre 2009

Berthe! Notre complicité d’antan s’est bien évanouie, et je constate, à regret, que nos propos, même les plus futiles, prennent un tour énigmatique et sentencieux…

Les commentaires sont fermés.