La vie brève |

417. De l’autre côté…

samedi 22 août 2009

Les samedis, nous passions le fleuve. La tour demeurait obstinément fermée, et pourtant nous savions que du sommet nous aurions pu voir les falaises, distinguer les avant-postes et même la frontière.

Ces après-midi là, nous étions ivres du ressac, des explosions d’écume, des cris rauques des pétrels et des goélands et du vent jaune et tiède qui venait de là-bas.

Les commentaires sont fermés.