La vie brève |

416. La vie duraille

vendredi 21 août 2009

Georges recouvrit la foi la retraite venue. Employé ( à la SNCF) exemplaire, il devint mystique à plein temps. Il hantait les quais, attendant son heure. Elle vint, gare de Lyon à 8 heures 47.

Il partit sans bagages dans un TGV bleu ciel.
Sa retraite lui est virée dans des villes aux noms poétiques et colorés.

Son ami, un ancien collègue, veuf depuis peu, pique à ces endroits des petits drapeaux sur une carte du monde qui prend toute la table de sa salle à manger.

Ainsi va la vie…

Les commentaires sont fermés.