La vie brève |

375. De l’exogamie et d’autres choses encore…

samedi 2 mai 2009

Quand les hostilités avaient pris fin, entre les deux villages de la vallée, les édiles avaient décidé de bâtir, à cheval sur la frontière, un phalanstère fouriériste où les jeunes gens et jeunes filles des deux communes pourraient se rencontrer, se connaître et plus si affinités…

L’exogamie était au service de la paix civile…

Ce fut un succès absolu, et si par la suite on eût à déplorer quelques débordements, l’Institution demeure solide et indispensable, on l’a depuis peu ouverte à tous les âges…

Les commentaires sont fermés.