La vie brève |

359. L’estompeur…

lundi 30 mars 2009

Je fus séduit quand il me glissa: “Vous savez, je suis un homme de pastel, j’estompe, je brouille parfois, j’éteins les incendies, je calme les fauves…”

C’est Georges qui me l’avait présenté. “Tu verras, c’est un homme de la fadeur”

Il en fit l’éloge! Il glissait dans la conversation un po ‘di sfumato, des camaïeux, quelques nuages, et celle-ci prenait un ton léger, subtil et gai…

Il était d’une autre époque et je ne regrette pas d’y être retourné avec lui…

Les commentaires sont fermés.