La vie brève |

340. Le moment d’après

lundi 16 mars 2009

340

Attendre, en haut de la colline que les deux lignes d’ombre bleues se rejoignent que la lumière miroite un court moment sur le bassin et la fenêtre que s’apaisent (toujours à cette heure) les clameurs du port
Alors, descendre d’une traite, vers la mer.

Laisser une réponse