La vie brève |

312. Vautours…

mercredi 11 février 2009

Une guerre venait de se terminer… en attendant la suivante, il m’avait invité dans sa plantation. J’y vins par curiosité; à l’époque, Robert était une légende.

La nuit était tombée, de gros papillons gris veloutés se cognaient aux vitres… Pendant le repas, il raconta sa vie, la suite de canailleries qui l’avait amené là :

Trafics en tous genres, escroqueries pittoresques, chantages imparables, trahisons fatales, pyramides de Ponzi. C’était un vieux charognard repu…

Le lendemain, nous visitâmes sa collection de plantes carnivores qu’il nourrissait à mains nues, je le quittai en le remerciant pour la qualité de son accueil, des mets et des crus servis… C’est juste après que l’explosion eut lieu !
Il me restait une longue route de pistes pour rallier Fort- Eburnéa, la capitale…

Les commentaires sont fermés.