La vie brève |

246. Le fil du récit…

vendredi 28 novembre 2008

L’histoire était très embrouillée avec des caches obscures,des chausse-trappes soudaines, des voies sans issue, des labyrinthes, des sables mouvants…

Elle confectionnait d’admirables rebondissements, troussait des coïncidences bouleversantes, des traquenards imparables, des vertiges métaphysiques …

Elle s’exaltait, les transes survenaient, elle était Sublime!
Comment lui dire qu’il avait menti, qu’il n’était pas éditeur, mais représentant placier en assurance-vie ?

Les commentaires sont fermés.