La vie brève |

219. Apparition

samedi 1 novembre 2008

Ce soir là, elle fut une éblouissante “Reine de la Nuit”, mais quand le bal prit fin, et que tous, nous voulûmes lui dire notre admiration, elle s’était déjà évanouie…

C’était sa soirée d’adieu, nous apprîmes qu’elle avait quittée la ville…

On savait peu de choses d’elle, qu’elle avait fait philologie, un peu langues-zo,

Georges l’avait aperçu à un cours de sophrologie urbaine avec un étudiant indien,mais quand il avait voulu lui parler, elle avait subitement disparu…

Il en avait été très contrarié…

J’y repense ce soir, en écoutant… “O zittre nicht, mein lieber Sohn”….et en griffonnant ce petit dessin…

Les commentaires sont fermés.