La vie brève |

166. Bouderie

lundi 8 septembre 2008

Après tant de semaines, Georges avait oublié l’origine de la bouderie de Berthe, il pensa que le temps de la réconciliation était venu… un mot en passant, des considérations météorologiques vagues, des à-propos sur la chatte…

Quelques mois plus tard, faute de résultats, il émigra en Colombie,y fonda un phalanstère où il prêchait L’Entraide et l’Harmonie Universelle.

Il portait la barbe longue, frisée et huilée comme celle d’Aaron qui “descend sur le bord de ses vêtements” C’était un Prophète…

Quand enfin il se souvint pourquoi Berthe bouda, il était trop tard, il venait d’expirer dans les bras de son disciple préféré…

Les commentaires sont fermés.