La vie brève |

455. Ontologique

samedi 24 octobre 2009

Entre mer et lagune, hommes nus et bêtes à poils, barrière de Corot, arbres mauves de Gauguin,mer lourde et lente de Marquet, fleurs du Douanier Rousseau, lointains vaporeux du Lorrain. Paradis…paradis!

Mais moi, ce dont je me souviens, c’est de mon épouvantable rage de dents, des assauts brutaux de la douleur, de l’accalmie sourde avant la nouvelle attaque encore plus aiguë…
Quinze jours que ça a duré… quinze jours de Haine Totale envers la tiédeur de l’eau, les corps alanguis et ambrés, les cocktails exotiques, les gambas et homards au grill, les himalayas de mangues, ananas, maracujas, goyaves et autres caramboles et même la compassion discrète des amis….La Rage de dents est bien l’argument ontologique le plus décisif contre l’Existence de Dieu et de son foutu Paradis!

Les commentaires sont fermés.