La vie brève |

382. ça se passe en Russie…

dimanche 17 mai 2009

Georges tente de rééditer l’exploit vocal et historique d’Alexis Alexandrovitch Krysostomos :

Dans la salle d’apparat du palais d’été, le pseudo-Tsar et ses courtisans avaient pris place.

Au milieu du concert, Krysostomos lança soudain ses aigus les plus perçants puis ses basses  les plus ténébreuses. Les lustres de cristal explosèrent en mille éclats blessants, les bougies allumèrent l’incendie. Dans la panique, les poignards sortirent, le coeur de l’Usurpateur fut touché, son cri d’agonie retentit encore! La populace, popes en tête pilla, viola, incendia…

Les Vieux-croyants hérétiques, les Sabbatéens, les Tremblants-Dieu, les Frankistes et
quelques caucasiens de passage firent les frais de la fureur meurtrière.
Krysostomos devenu starets, se retira dans une cabane en bois, se consacrant à l’étude de la Philocalie et à son jardin…

Et il n’est pas rare qu’un passant s’arrête et se signe, en l’entendant psalmodier de sa voix d’or la prière du Coeur…

Les commentaires sont fermés.