La vie brève |

361. A l’écart…

mercredi 1 avril 2009

Il s’est mis de côté, à l’écart… il a dit qu’il fallait tout reprendre à zéro… qu’il avait besoin de réfléchir… qu’il attendrait que la marée haute vienne lui lécher les orteils (c’était son expression) qu’il ne quitterai pas le belvédère…

Quand je suis venue la nuit, il était toujours là, la lune l’éclairait avec une grande douceur, il avait les pieds trempés… j’ai pelé l’orange et on l’a partagée avec le café de la thermos…

C’est là que j’ai vu les méduses phosphorescentes, des milliers qui clignotaient en cadence lentement, et Georges leur souriait…

Les commentaires sont fermés.