La vie brève |

325. œdipe…

mardi 24 février 2009

Vers la quarantaine, Georges liquida son Oedipe avec fougue et avec Berthe, puis fit valser son Surmoi par dessus les moulins, lors d’une soirée arrosée…

Sa carrière d’aquarelliste mondain qui vivotait s’emballa alors, il devint la coqueluche des salons, membre de sociétés discrètes bien qu’influentes, et fut même cité dans le Bénézit, 4ème édition de1999.

Les commentaires sont fermés.