La vie brève |

239. Barbinades

vendredi 21 novembre 2008

Qui se souvient de la lamentable expédition aux îles Barbinades dirigée par l’incompétent, vaniteux et stupide Baron Georges-Edouard de Barbin qui prétendait retrouver dans cet archipel, la fameuse île creuse où se seraient réfugiés, selon Crytèle, les derniers Atlantes…

(Leurs descendants sont les Maîtres du Monde, ourdissant les pires complots, manigançant les crises financières en manipulant la Tricontinentale et ses affidés…)

Ce fut un désastre, le navire se perdit, l’équipage se révolta, le Baron vendu à des indigènes impressionnés par son uniforme et ses boutons…

Il leur apprit le baise-main, la parade, le pas de deux, puis il mourut, heureux et très polygame pour l’époque…

Les commentaires sont fermés.