La vie brève |

182. L’enfance d’un chef

mercredi 24 septembre 2008

Très tôt, il manifesta d’indubitables dispositions au Commandement : volonté inflexible, obstination d’un bousier poussant sa boule, sensibilité d’un saurien, manque absolu d’imagination…

Nous suivîmes l’ascension fulgurante de ce carnassier impavide, à la trajectoire brutalement rectiligne…

Puis il devint Chef de rayon à “ la Samaritaine”, la gloire ne semblait pas le quitter… nous ne sûmes jamais ce qui le fit dévier… passion pour une vendeuse-stagiaire ou vertige de l’ascension trop rapide (complexe d’Icare) bref, il quitta son emploi !

Nous le revîmes un après-midi d’octobre, perdant son temps à d’interminables parties de dames à l’Orangerie du Luxembourg,

il vivait des rentes d’un héritage inespéré astucieusement placé… c’était avant la crise des subprimes…

Les commentaires sont fermés.