La vie brève |

156. Suzanne et le veilleur

vendredi 29 août 2008

Le Tai-Chi de Suzanne face au mur mitoyen déclenchait en lui des sentiments ambivalents…

ll eût préféré qu’elle le fît dans un autre endroit : dans la remise aux outils avec son buisson de lauriers-cerises ou dans la petite serre au fond du jardin derrière les pyracanthas rouges… mais Il lui fallait le grand-air, disait-elle…

Les commentaires sont fermés.